Nouvelles

janvier 2021

Protéger l’eau potable : appel à reconnaître l’importance de notre eau et à la préserver ainsi qu’à modifier la politique agricole commune de l’UE (PAC) de manière qu’elle coïncide avec les objectifs du Pacte vert pour l’Europe

Invitation à signer l’initiative citoyenne européenne « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! »

« L’eau (souterraine) est la richesse matérielle la plus importante sur notre planète. Toujours plus menacée par le changement climatique, elle est de plus en plus précieuse », déclare Wolfgang Deinlein, directeur de l’IAWR. Aussi, afin de protéger la santé publique, l’IAWR a-t-elle entrepris de lancer un appel de grande ampleur en vue de modifier la PAC de façon qu’elle coïncide avec les principes énoncés dans le Pacte vert pour l’Europe. En cela, elle agit au nom des distributeurs d’eau potable du bassin international rhénan et en collaboration avec les communautés de distributeurs d’eau potable des bassins de la Meuse et de l’Escaut représentant au total 81 millions d’individus. Cet appel bénéficie du plein soutien de la fédération européenne des associations du secteur de l’eau EurEau.

« Avec cet appel, nous entendons soutenir de toutes nos forces les objectifs du Pacte vert pour l’Europe en matière de protection du climat, l’ambition ‹zéro pollution› pour un environnement exempt de substances toxiques, la stratégie ‹de la ferme à la table›, la stratégie en matière de produits chimiques et la stratégie en faveur de la biodiversité », a déclaré Matthias Maier, président de l’IAWR. Tous les acteurs du monde politique et économique ainsi que de la société sont invités à unir leurs forces et à participer aux processus de réorientation indispensables aujourd’hui. L’appel invite les citoyennes et citoyens européens à signer l’initiative citoyenne européenne « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! » qui est un moyen d’agir concrètement sur la PAC en vue de protéger l’eau potable contre l’utilisation de pesticides et de mettre en place une transition agricole écologique et sociale.

Lien externe: Initiative citoyenne européenne « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! »

IAWR communiqué de presse 11.01.2021 (321,1 KB)

décembre 2020

graben_eutrophiert.jpg

Appel urgent à la Commission européenne, au Conseil et au Parlement européen pour une réorientation immédiate de la politique agricole commune (PAC) de l'UE.

Afin de protéger les ressources en eau potable et donc la qualité de l'eau potable et la santé publique, l'IAWR - en collaboration avec les associations d'approvisionnement en eau potable des bassins fluviaux de la Meuse et de l'Escaut, qui comptent au total 81 millions d'habitants - a lancé un appel urgent aux participants aux négociations en cours dans le cadre du trilogue de la PAC. L'appel a été envoyé aux 27 ministres de l'agriculture de l'UE et aux décideurs du Parlement européen. En ce qui concerne la Commission européenne, l'appel a été envoyé au commissaire à l'agriculture, en copie au vice-président responsable du "Green Deal" européen, au commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, au commissaire à l'environnement, et a également été transmis au président de la Commission. Comme l'Allemagne, avec plus de 50 % de la zone de captage du Rhin, occupe une place importante dans le bassin du Rhin, l'appel a également été envoyé aux postes concernés du gouvernement fédéral allemand.

L'appel explique qu'une réorientation immédiate de la politique agricole commune (PAC) de l'UE est nécessaire pour garantir une eau potable propre. En outre, l'appel souligne le caractère indispensable du Green Deal européen. 

Appel d'Eau potable a la transformation de la CAP (295,1 KB)

juin 2020

erm_wd_vm_200624.jpg
Wolfgang Deinlein, directeur de l’IAWR, remet le Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens (ERM) à Veronica Manfredi, directrice Qualité de vie à la DG Environnement de la Commission européenne. Dans ce Mémorandum, les partenaires de la coalition ERM définissent des valeurs cibles pour les cours d’eau, valeurs qui doivent absolument être respectées à titre de normes de qualité minimales si l’on entend garantir une alimentation en eau potable durable.

La coalition de l’ERM présente le Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens (ERM) 2020 à Veronica Manfredi, directrice Qualité de vie à la Commission européenne

La coalition de l’ERM se compose des communautés de distributeurs d’eau potable des plus grands bassins hydrographiques européens. Aujourd’hui, elle a présenté son Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens (ERM) 2020 à madame Veronica Manfredi, directrice Qualité de vie à la Commission européenne, et à son équipe de la Direction générale de l’environnement. Madame Manfredi assure par ailleurs la présidence de la Commission internationale pour la protection du Rhin (CIPR) pour la période 2020-2022 au nom de l’UE.

Les partenaires de la coalition de l’ERM ont mis en avant la nécessité de modifier la législation et montré qu’une protection préventive des ressources en eau potable était indispensable si l’UE entend disposer, à l’avenir encore, d’un approvisionnement durable en eau. Cet objectif exige – et c’est là une priorité absolue – une législation efficace, concrète et exhaustive. La directrice a ensuite présenté une série d’actes législatifs européens élaborés dans le dessein de prendre en charge la question complexe de la protection de l’eau. Elle a en outre exprimé son plein soutien, les thèmes de la coalition de l’ERM concordant dans une très large mesure avec l’approche holistique du pacte vert pour l’Europe, l’une des principales priorités de l’Union européenne.

Le Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens avait déjà été remis à Veronica Manfredi le 13 février 2020, lors de la Conférence ministérielle sur le Rhin à Amsterdam. Sa publication officielle avait eu lieu le 22 mars 2020, à l’occasion de la journée mondiale de l’eau 2020.

Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens destiné à garantir la qualité de la production d’eau potable (ERM) 2020 (1,9 MB)

Communiqué de presse, 24.06.2020 (251,7 KB)

mars 2020

european-river-memorandum-2020-fr_titel.jpg

Le Mémorandum sur les fleuves européens adopté à l'occasion de la Journée mondiale de l'eau

La coalition de l’ERM a adopté le Mémorandum européen pour la protection des cours d’eau 2020 (ERM). Cette coalition se compose des communautés de distributeurs d’eau potable des principaux bassins hydrographiques européens – Danube, Elbe, Meuse, Escaut, Ruhr et Rhin – dans lesquels 188 millions d’habitants sont dépendants d’une eau potable propre. Dans ce Mémorandum, les distributeurs définissent des valeurs cibles pour les cours d’eau, qui doivent absolument être respectées à titre de normes de qualité minimales si l’on entend garantir une alimentation en eau potable durable.

Mémorandum relatif à la protection des cours d’eau européens destiné à garantir la qualité de la production d’eau potable (1,9 MB)

Communiqué de presse du 22.03.2020 (124,3 KB)

février 2020

iksr-2020-02-13-19-12-08-modified.jpg
Conférence des ministres du Rhin, 13.02.2020, Amsterdam (CIPR)

Une percée historique

La Conférence des ministres du Rhin décide d'une réduction effective des micropolluants provenant des ménages, de l'industrie et de l'agriculture

L’apport de micropolluants provenant des eaux usées communales (stations d’épuration), de l’industrie et de l’agriculture devra désormais être endigué par des solutions efficaces. Telle est la décision qui a été prise, au terme d’une longue bataille menée au préalable, par les ministres de l’Environnement des huit États riverains du Rhin et le commissaire européen à l’Environnement à l’occasion de la 16e Conférence ministérielle internationale sur le Rhin. Cette décision constitue une étape capitale pour le processus de réduction et de prévention des micropolluants engagé en 2007 lors de la 14e Conférence ministérielle à Bonn.

Le nouveau programme Rhin 2040 prévoit une diminution de l’apport de micropolluants d’au moins 30 % au total d’ici à l’an 2040. À cet effet, il est prévu de développer un système d’évaluation d’ici à 2021. Celui-ci permettra d’effectuer un contrôle au bout de six ans et, le cas échéant, l’objectif de réduction pourra être rehaussé. L’objectif primaire doit rester de disposer d’une eau potable obtenue grâce à des procédés de traitement aussi simples et naturels que possible et non d’un traitement de haute technicité dans les usines d’eau.

Le communiqué de presse complet de l'IAWR contient de plus amples informations.

La déclaration du président de l'IAWR, le professeur Matthias Maier, lors de la conférence ministérielle sur la qualité de l'eau et les micropolluants, le 13 février 2020 à Amsterdam, nous éclaire sur le contexte.

Le communiqué ministériel et le programme Rhin 2040 sont disponibles sur le site web de CIPR.

Du point de vue de l'IAWR, des mesures concrètes sont maintenant nécessaires et sont résumées dans le catalogue de mesures en 12 points de l'IAWR.

La revue de presse de l'IAWR résume la réponse des médias (au 4.3.2020, sans prétendre à l'exhaustivité). (350,1 KB)

février 2020

rmk2020_mstkoeln.jpg
Station de mesure ARW de Cologne au km 684,5 L du Rhin (Station écologique du Rhin de l'université de Cologne)

16. Conférence des ministres du Rhin à Amsterdam

La 16e conférence des ministres du Rhin aura lieu à Amsterdam le 13 février 2020. Elle fera suite à la conférence de Bâle en 2013 et sera présidée par le ministre néerlandais de l'environnement van Nieuwenhuizen. Les ministres de l'environnement des huit États riverains du Rhin sont invités ainsi que l'Union européenne, qui a également pris la présidence de la CIPR au début de l'année avec la directrice Veronica Manfredi de la direction générale de l'environnement.

Outre l'équilibre du programme "Rhin 2020", qui arrive à son terme, les questions du changement climatique (crues/eaux basses), du Rhin en tant qu'habitat (passage des poissons) et de la qualité de l'eau (micropolluants) sont à l'ordre du jour. Le nouveau programme "Rhin 2040" doit être adopté, dans lequel sont formulés les attentes et les objectifs des activités futures visant à protéger ce système hydrique pour les 20 prochaines années. L'IAWR a déjà suivi de près ce processus dans la perspective de la Conférence des ministres du Rhin. L'IAWR représentera les intérêts de l'approvisionnement en eau potable, notamment en ce qui concerne la qualité de l'eau et la réduction des micropolluants.

octobre 2019

zone de conservation des eaux
zone de conservation des eaux

L’IAWR présente un catalogue de mesures en 12 points pour une distribution d’eau potable durable

Au fur et à mesure que le changement climatique progresse, il apparaît de plus en plus clairement qu’il va de pair avec une crise de l’eau. Aussi la protection des ressources en eau restantes doit-elle devenir une priorité absolue, car ce n’est que si nous avons de l’eau potable propre que l’humanité, l’économie et l’environnement disposeront demain des bases nécessaires à la vie. L’IAWR a identifié des mesures portant sur différents domaines à l’aide desquelles nous pouvons parvenir à protéger cette base vitale d’une importance cruciale. Il faut pour cela que le défi qui se dresse devant nous soit compris dès aujourd’hui comme pouvant être relevé et comme une chance à saisir.

Mesures nécessaires pour un approvisionnement en eau potable durable. (240,2 KB)